Une tolérance à toute épreuve ?

Autre moyen de perturber les certitudes des populations épargnées par les conséquences de la tolérance obligatoire, le truc de la fausse pétition….

Si beaucoup de pétitions se font désormais sur Internet, la pétition papier n’a pas disparu. Certaines personnes frappent de porte en porte pour quérir votre signature sur un sujet, vous expliquant à quel point vous êtes concernés. En principe ils sont les premiers à l’être et se cherchent des alliés.

Parfois aussi, vous trouvez dans votre boîte aux lettres un petit texte avec un tableau où deux ou trois personnes ont déjà signé, laissant des cases vides où vous êtes invités à les imiter et à faire suivre aux autres personnes concernées par le motif invoqué, le dernier signataire étant prié de renvoyer aimablement le document à l’adresse figurant en en-tête. Il y a certes le risque que le document finisse au broyeur ou dans la cheminée, mais si le sujet est réellement mobilisateur, il y a gros à parier que les signataires auront à cœur de s’assurer du suivi de l’affaire…

Mais, amis farceurs, comme vous l’avez peut-être déjà compris, le suivi du document n’est pas l’objet de ce canular. L’objet est le motif de la pétition en lui même et du trouble qu’elle peut occasionner chez ceux qui la trouveront dans leur boîte aux lettres. Imaginez ce qui peut troubler les certitudes d’un quartier tranquille et bourgeois catholiques ou bobos….

Ben ouais….

Une chose plus ennuyeuse encore que des voisins indésirables, un « lieu » de convergence de certaines populations à certaines heures de certaines journées, peuvent faire baisser la valeur mobilière de tout un pâté de maisons. Raison pour laquelle, ce type de lieu est souvent installé par les élus « tolérants » dans les quartiers éloignés de leur résidence à eux, et de préférence là où ils n’ont pas les gros bataillons de leur électorat….genre un quartier votant à droite mais pas trop chic dans une municipalité de gauche ou à contrario un quartier très populaire votant à gauche dans une municipalité de droite…. Mais qu’ils soient de gauche ou de droite, ils ne font jamais un mauvais coup dans les quartiers les plus chics, là où ils ont leurs meilleurs bailleurs de fond….. Créer aux habitants de ces endroits huppés une certaine  angoisse peut se révéler très pédagogique pour ces individus toujours prêts à faire aux défavorisés une morale qui ne s’applique pas à eux….

Résumé : il faut trouver dans un quartier chic un terrain non construit ou une grande bâtisse apparemment désaffectée. … Après on rédige des pétitions papiers où on explique que « bientôt, dans votre quartier, le terrain en question ou la bâtisse désaffectée ont trouvé preneur…, [… devinez qui ?] etc, etc » avec, toujours très drôle, l’argumentaire fallacieux pour expliciter pourquoi il faut s’opposer au projet en signant la pétition. Généralement, on invoque les difficultés de stationnement dans le quartier ( des cabinets médicaux dans le coin, c’est toujours imparable, il faut que l’argument ait l’air altruiste…)…Chaque pétition doit avoir une ou deux personnes ayant déjà signé ( ne jamais prendre une identité existante, mais créer des personnages plausibles avec des adresses idem) et distribuer dans une vingtaine de boîtes aux lettres. Pour l’adresse de retour, mettre le nom d’une boîte postale dans la ville où a lieu le canular. Si elle existe, une personne recevra peut-être des pétitions sans comprendre…Pas grave.

Mais, en attendant c’est l’effet produit par l’information (que des esprits chagrins vont qualifier de rumeur) qui peut se révéler intéressant. Car, même une fois la supercherie établie auprès des instances municipales, le doute subsistera longtemps dans les esprits….Ainsi que la connaissance par les autorités des réactions à ce qu’ils pensaient acquis, à savoir que les pauvres acceptent sans réfléchier de payer à leur place l’esprit démocratique et humaniste qui les inspire. Et qu’au besoin, on pourrait regarder du côté des bourgeois pour régler la note…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s