Le voisin idéal…

Si vous avez déjà lu les pages consacrées aux ennemis sociétaux, ce canular est basé sur le même principe de base que celui intitulé : https://defenseflorentine.wordpress.com/une-guerilla-a-fragmentations/comment-sensibiliser-les-favorises-aux-problemes-des-beaufs/. Mais la finalité en est individuelle. Il s’agit de provoquer la panique chez un ennemi sur la dévalorisation de son patrimoine immobilier.

Résumons. Vous êtes propriétaire… Vous avez choisi le quartier, l’environnement, la vue… Généralement pour la vue, vous savez qu’un espace vague face à votre façade sud ou ouest, c’est une hypothèque sur le risque de voir un immeuble se construire qui va vous voler le soleil et la clarté en toute impunité. Vous avez évité. Un espace vide à côté, c’est le risque d’un atelier de réparation auto ou un garage, et des véhicules cabossés -!- encombrer le stationnement. Si c’est une maison de retraite votre paix est assurée mais pas la gaîté du quartier, l’inverse s’il s’agit d’une maison de quartier pour les jeunes.

Bref, à peine êtes-vous propriétaire que vous angoissez déjà sur l’évolution de l’environnement et vous êtes obligé de vous informer en permanence sur ce qui risque de se passer. Un golf ou un stade de foot, un restaurant chic ou une boîte de nuit, et selon, c’est jack pot ou la grosse tuile. Vous pouvez toujours être sur le qui-vive et pétitionner allégrement pour empêcher le pire…

Mais il y a un domaine où vous n’avez que le droit de vous taire, et pas même celui de soupirer trop fort, c’est la personnalité des voisins…. liée aux préjugés en cours. Parce que même si vous n’avez pas de préjugés, ceux de la majorité de nos concitoyens suffisent. Surtout si ces préjugés attribuent une certaine grégarité à certaines « personnalités »… Généralement, cela annonce le départ forcé par la nécessité avant que tout le pâté de maison ne soit dévalué, et la revente aux personnes qui s’harmoniseront mieux au nouvel arrivant.

Des cauchemars en perspective pour votre meilleur ennemi. On lui fait le coup de l’erreur du facteur qui lui révèle une information qui le perturbera….

Un facteur peut parfois, par erreur et par hasard, déposer dans une boîte aux lettres un courrier destiné à un voisin, immédiat ou plus loitain (confondre le 34 et le 54). Généralement, sauf à être fâché avec le 54, le 34 va déposer dans la boîte aux lettres du 54 la missive qui lui était destinée avec éventuellement une info pour le flic qui sommeille en lui, « tiens le 54 reçoit du courrier de Chine », mais rien de plus….

Mais admettons que cette lettre adressée au 54 (exemple au hasard) porte le nom d’un destinataire qui ne dise rien qui vaille, mais alors rien… et qu’au 54 (ou tout autre numéro de la rue ou du quartier) se trouve une maison fermée ou en vente…. Cela veut dire qu’au 54 va s’installer sous peu ….. un indésirable. Damned !

Donc, il serait très drôle qu’un ennemi à vous trouve « par hasard » dans sa boîte aux lettres, un courrier destiné à un futur voisin qu’il ne connait pas et dont la venue a de quoi lui déplaire. Il y a des chances pour qu’il veuille en savoir plus et … ouvre la lettre ( c’est le but). Après tout, si le facteur s’est trompé, qui saura qu’il a en sa possession un document qu’il n’a pas à avoir… Et s’il ouvre et que le contenu le conforte dans ses craintes il va assurément passer de « bons » moments… Imaginons le contenu :  » te voilà installé dans ce quartier grâce à ton gain au loto, j’espère que le prix des maisons va baisser et que nous pourrons bientôt nous aussi acheter dans le coin… » effet garanti.

Mais alors, comment provoquer l’erreur du facteur ? Tout simple. Pour le contenu de la lettre il suffit de laisser faire l’espiègle qui est en vous…

Tout d’abord, il faut rédiger la lettre supposée émaner du nouveau venu dans l’esprit décrit ci-dessus. Ensuite, pour qu’elle soit affranchie par la Poste, il suffit de se l’envoyer à soi-même…. mais en ayant mis sur l’enveloppe votre nom et adresse sur une étiquette autocollante ( voir lexique du canular,  https://defenseflorentine.wordpress.com/la-guerre-psychologique-la-votre/lexique-du-canular-super-important/). Quand elle vous arrive, il n’y a qu’à enlever l’étiquette et mettre le nom de l’indésirable et l’adresse où il est supposé avoir acquis un bien immobilier. Et aller discrètement un soir déposer ce petit « détonnateur » épistolaire dans la boîte aux lettres de votre blaireau… Il la trouvera le lendemain quand il ira voir ce que le facteur a apporté le matin…Si vous faites votre coup un vendredi soir et qu’il la trouve le samedi matin, il ne pourra même pas commencer son enquête tout de suite, les services municipaux étant fermés pour le wek-end. Là, le vendredi soir, c’est vraiment pour un ennemi juré et si vous êtes vraiment de mauvais poil. …

On vous laisse deviner les questionnements et la suite… et la perplexité encore plus grande quand il découvrira que la maison vide n’est pas en vente. Il ne pensera pas à un canular…. C’est juste destiné à perturber un salaud. Là, il ne craindra pas la présence de l’ennemi insaisissable comme dans un canular, mais cela va bien le titiller.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s